Facts & Figures

Chaque année, Valorfrit présente ses résultats lors de son Assemblée Générale. Voici un aperçu des faits marquants et chiffres-clés de l'année 2016 :    

  • Les ventes d'huiles et de graisses de friture déclarées par les adhérents de Valorfrit connaissent une légère tendance à la baisse depuis 2014.
  • Les ménages ont utilisé moins d'huiles et de graisses de friture (-3,4 %) en 2016. La baisse se répartit comme suit : -3,8% pour les huiles de friture et +2% pour les graisses de friture.
  • Dans le secteur de l'HORECA, les ventes ont augmenté de 2,9%.Ce sont particulièrement les ventes d'huiles de friture qui justifient cette augmentation. On constate que le rapport global graisses solides/huiles de friture reste stable aux alentours de 50/50 au sein de ce segment.
  • La collecte des huiles et graisses de friture utilisées d'origine ménagère a diminué de 1,7 % à l'échelle nationale en 2016 par rapport à 2015 pour atteindre 9.300 tonnes. Cependant si l'on examine l'évolution sur une plus longue période, on remarque que les quantités collectées restent stables autour de 9.300 tonnes. Mis en perspective avec une consommation à la baisse, nous pouvons conclure à une augmentation graduelle du taux de collecte.
  • La part de marché des initiatives privées (collectes en supermarchés) est passée de 1,3% en 2011 à 25% en 2016.
  • La collecte des huiles et graisses de friture d'origine professionnelle continue de diminuer à Bruxelles (-1,5%) et en Région wallonne (-4,9%).
  • En ce qui concerne la valorisation des quantités d'huiles et de graisses de friture utilisées, nous ne constatons aucune évolution majeure. La part de marché du biodiesel et de la production oléo-chimique restent stables avec respectivement 98% et 2%.