Que faire avec les huiles et graisses de friture usagées ?

Rien de plus simple ! Après avoir versé le contenu de votre friteuse (ou de votre appareil à fondue) dans une bouteille en plastique (pour ce faire, gardez par exemple l’emballage d’origine de vos huiles de friture), il suffit de vous rendre au parc à conteneurs de votre commune. Les parcs à conteneurs constituent en effet un réseau de proximité pour la collecte des huiles et graisses de friture usagées. Sur place, si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à interroger le préposé. Il vous indiquera où déposer votre huile ou votre graisse de friture usagée.

Pour connaître l’adresse exacte, les jours et les heures d’ouverturee votre parc à conteneurs, cliquez ici.

Certaines communes/intercommunales de gestion des déchets offrent d’autres possibilités comme une collecte porte-à-porte ou un réseau de coin verts mobiles. Adressez-vous à votre administration communale ou à votre intercommunale pour connaître les différentes possibilités qui existent dans votre région.

Pour savoir quand changer l’huile ou la graisse de ma friteuse, cliquez ici.

Pourquoi est-il fondamental de faire recycler les huiles et graisses de fritures usagées ?

Tout d’abord parce qu’elles peuvent polluer notre environnement. En les jetant à l’égoût, les huiles et graisses de friture usagées peuvent engendrer des problèmes d’obturation des canalisations, de pollution des cours d’eau ou des nappes phréatiques, ou des problèmes de maintenance des stations d’épuration. Il en va de même pour les huiles et graisses déposées dans les ordures ménagères. Ces dernières ne sont en effet pas adaptées pour la collecte de ce flux de déchets, sans parler des désagréments en termes de propreté publique. Ces comportements ne sont plus acceptables car des procédés de valorisation existent.

Trois procédés de valorisation co-existent pour les huiles et graisses de friture usagées collectées en Belgique:

  1. La production de biodiesel: après filtrage et transformation chimique, les huiles et graisses de friture usagées peuvent être utilisées comme carburant pour faire tourner les moteurs de voitures voire même d'avions.
  2. La valorisation energétique: procédé qui consiste à utiliser le pouvoir calorifique des huiles et graisses de friture usagées en les brûlant et en récupérant cette énergie sous forme de chaleur ou d'électricité.
  3. L’oleochimie: les huiles et graisses épurées peuvent être utilisées dans la production de détergents et de lubrifiants, mais aussi dans la production de bougies ou de cosmétiques.

Etant donné que les prix des carburants sont actuellement fort élevés, la demande d’huiles et de graisses de friture usagées pour la production de biodiesel a littéralement explosée au cours des dernières années. Ce phénomène a, qui plus est, été amplifié par des dispositions légales dans certains pays européens favorisant l’utilisation de biocarburants de 2ième génération (produits à base de déchets tels que les huiles et graisses de friture usagées) par rapport aux biocarburants de 1ière génération (produits à base de matières premières végétales telles que le blé, le maïs ou le colza).

Le biodiesel produit à base d’huile et de graisse de friture usagée offre donc un double avantage. Non seulement, mélangé à du diesel normal, il permet de faire rouler nos véhicules de manière plus propore. Mais en plus, il ne monopolise pas d’espaces de culture et n’entre pas en compétition avec la production alimentaire et donc avec la disponibilité et le cours des aliments dans le monde.

Enfin, petit rappel, selon les législations régionales, fédérales et européennes en vigueur, les huiles et graisses de friture usagées ne peuvent en aucun cas revenir dans le circuit de l’alimentation animale.